Augmentation mammaire en Suisse / Elargissement Des Seins

Augmentation mammaire en Suisse / Elargissement Des Seins

L’augmentation mammaire ou l’élargissement des seins est une opération au cours de laquelle un implant est utilisé pour augmenter la taille de la poitrine féminine. Les informations suivantes peuvent être utiles à toute patiente intéressée par une augmentation mammaire. Pour des informations plus détaillées, il est important de prendre rendez-vous pour une consultation personnelle.

INDICATIONS

Une opération d’augmentation mammaire permet d’obtenir une augmentation des seins en toute sécurité. L’objectif est de créer une forme de poitrine esthétique et naturelle. Une bonne position du mamelon (mamilla) est une condition préalable. Si le mamelon est trop bas, la patiente doit généralement subir un lifting supplémentaire des seins (votre médecin peut vous expliquer cela plus en détail). Cela entraîne une cicatrice supplémentaire. Différentes tailles de prothèses peuvent être utilisées pour les patientes ayant des seins de tailles différentes. Cependant, il peut être difficile d’obtenir une symétrie absolue, ce qui est également rarement atteint dans la nature, voire pas du tout. S’il s’agit uniquement d’augmenter le volume du sein, une petite incision est pratiquée le long de la face inférieure du sein ou de l’aréole.

LES IMPLANTS MAMMAIRES

Une poche de silicone remplie est normalement utilisée pour agrandir le sein. La poche est remplie de solution saline ou de gel de silicone. Les implants mammaires anatomiques sont une évolution récente de cette forme d’implant. Ils sont plus remplis à la base et imitent donc mieux la forme naturelle du sein. Cela peut être particulièrement bénéfique pour les femmes très minces. Cette innovation a été rendue possible par le développement d’un gel hautement cohésif (plus réticulé que le gel standard). Il est plus stable et pourtant presque aussi souple que le gel de silicone utilisé dans les implants depuis de nombreuses années. Il est presque impossible que le silicone fuie de ces prothèses. L’utilisation d’implants recouverts de polyuréthane apporte un haut niveau de confort, et les meilleures normes de sécurité possibles.

Est-il nécessaire de changer les prothèses après quelques années ?

Il n’existe aucune directive concernant le changement des prothèses. Les prothèses modernes peuvent être laissées pendant 10 à 15 ans sans aucun problème. Une surveillance régulière est suffisante, à condition que le patient ne ressente aucune gêne.

CONSULTATION

La patiente a l’occasion de discuter des changements qu’elle souhaite effectuer pour améliorer l’apparence de ses seins. Sont également discutés la taille et le type d’implant, le type d’incision, la position de l’implant et la nécessité éventuelle d’un lifting supplémentaire pour obtenir une correction optimale de la poitrine. Le médecin pose également des questions sur la santé de la patiente, par exemple si elle prend des médicaments ou s’il y a des antécédents de cancer du sein dans sa famille, etc.

L’AUGMENTATION MAMMAIRE

Lors d’une augmentation mammaire, une incision est pratiquée dans la peau et le tissu mammaire est soulevé pour créer une poche dans laquelle l’implant peut être inséré. Les implants mammaires peuvent être placés soit sous le muscle pectoral, soit sous la glande mammaire située au-dessus du muscle pectoral. La décision quant à la position de l’implant dépend de la forme du sein, du type d’implant et d’autres critères.

Anesthésie

Dans la plupart des cas, l’opération se déroule sous anesthésie générale.

Durée de l’opération

Une opération d’augmentation mammaire dure généralement 2 heures. La durée de l’opération dépend de la technique utilisée et de la position des implants.

Le traitement se fait-il en ambulatoire ou en hospitalisation ?

Une augmentation mammaire peut être réalisée en ambulatoire. La patiente peut généralement rentrer chez elle après quelques heures de repos.

À PROPOS DE LA PROCÉDURE D’AUGMENTATION

Le pansement doit être changé après environ une semaine. Il doit être porté pendant 6 semaines afin d’assurer une formation optimale de la cicatrice. La patiente doit également porter un soutien-gorge de maintien en permanence pendant plusieurs semaines, jusqu’à ce que le gonflement se résorbe et que le sein guérisse de l’intérieur. Une activité physique légère peut être reprise après quelques jours seulement. Une activité physique importante, comme le sport, doit être complètement évitée pendant 3 mois. Cela favorise la cicatrisation. Au cours des premiers mois suivant l’opération, certaines femmes signalent une petite sensation de picotement soudain dans les mamelons et sur le côté du sein. Cette douleur est généralement causée par la réinnervation, ce qui signifie que les nerfs de la peau recommencent à se développer, et la sensation s’améliore avec le temps. Il est possible de prendre une douche dès le deuxième jour après l’opération, tout en portant le pansement adhésif. L’allaitement reste généralement possible, mais cela ne peut être garanti. Les cicatrices sont rouges pendant quelques semaines, mais elles deviennent plus pâles après quelques mois. La sensation de corps étranger disparaît progressivement.

LES PRESTATIONS AU CENTRE DE PRÉVENTION

Le prix comprend la consultation et la chirurgie par un médecin qualifié ayant plusieurs années d’expérience

  • Un très grand nombre d’opérations du sein réalisées
  • Des anesthésistes ayant de nombreuses années d’expérience et le plus haut niveau de sécurité vous permettent de rentrer chez vous après 1 à 2 heures. (Une chirurgie mammaire ne devrait pas être effectuée sans un anesthésiste qualifié (pas seulement un médecin ou une infirmière spécialisée pour l’anesthésie, demandez-le)
  • Utilisation d’implants mammaires de haute qualité avec une garantie à vie. Utilisation d’autres implants possible sur demande (et moyennant un supplément), par exemple Allergan, B-Lite, Motiva
  • Application de la technique no-touch pour une insertion stérile et sans germes des implants.
  • Planification individuelle du résultat selon les souhaits du client
  • Équipe expérimentée, qui veille à votre bien-être avant et après l’opération.
  • Chirurgie de classe 1 du plus haut niveau clinique
  • Technique mini-invasive avec des longueurs de coupe de 3 à 4 cm
  • Pansement imperméable unique qui vous permet de prendre une douche le premier jour après l’opération
  • Fils auto-dissous, aucun changement de pansement nécessaire
  • Taux de complication inférieur à 1 % grâce à une assurance qualité permanente depuis plusieurs années.

RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES

  • Les complications suivantes sont rares, mais elles peuvent survenir :
  • Infection postopératoire,
  • Hémorragie secondaire avec hématome (épanchement de sang),
  • Perte de sensibilité de la peau du sein et du mamelon,
  • Glissement de l’implant.

La contracture capsulaire se produit lorsque la cicatrice naturelle autour de l’implant (la capsule de tissu conjonctif) se contracte et provoque un gonflement ferme et douloureux. Le risque de cette complication est le plus faible lorsqu’un implant recouvert de polyuréthane est utilisé (selon des études scientifiques). Une perte de sensation dans le sein ou le mamelon s’améliore généralement en quelques semaines ou mois, mais dans de rares cas, elle peut être permanente. Des ondulations et des plis de la peau peuvent se former, selon l’épaisseur de la peau et le type et la taille de l’implant. Ils deviennent principalement visibles lorsque l’implant bouge.

N’oubliez pas !

La consommation de nicotine doit idéalement être arrêtée pendant 3 semaines avant et après l’opération (cela favorise la cicatrisation de la plaie). Veuillez éviter les médicaments anticoagulants comme l’aspirine, l’ASS et le Marcoumar, ainsi que les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Votre médecin vous conseillera. Veuillez informer le médecin immédiatement si vous constatez de la fièvre, des rougeurs, des douleurs soudaines ou d’autres symptômes d’infection ou tout autre problème après le traitement. Dans la mesure du possible, évitez de vous faire opérer pendant votre période de menstruation.

CONCLUSIONS SUR L’AUGMENTATION MAMMAIRE

De nombreuses études de grande envergure ont montré que le cancer du sein n’est pas plus fréquent après une augmentation mammaire avec des prothèses en silicone. Il se peut même qu’il soit légèrement moins fréquent. Aucun lien n’a été établi entre les prothèses en silicone et les maladies auto-immunes (comme les rhumatismes, le lupus érythémateux ou la sclérodermie). Voir cette page https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/augmentation-mammaire/ qui vous en dira plus

Augmentation mammaire